Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
lavisdeslivres.over-blog.com

Un nouveau chantier

, 17:46pm

Bonjour lecteur.

Si tu es là par hasard, bienvenue. Tu es ici chez toi : on parle de livres, tu as ton mot à dire.

Si tu as suivi les chantiers hasardeux de mon précédent blog, merci de ta fidélité. Toi aussi, tu peux rester, poser tes affaires et bavarder. Bienvenue sur le chantier.

Ce blog se veut une nouvelle aventure. Finalement, j’ai encore envie de parler des livres, de partager mes lectures et d’en discuter. Voici ce que je propose ici : j’écris des articles de critique sur des livres qui m’ont marquée, que j’ai envie de faire vivre encore un peu avant de les ranger sur l’étagère. Je lis beaucoup de littérature contemporaine, souvent étrangère, mais ce blog n’est pas le site d’une librairie, et je ne suis pas assez réactive pour tenir un site d’actualité littéraire. On ne trouvera ici ni de la vraie critique universitaire avec références en bas de pages écrite par une doctorante qu’on n’ose contredire, ni articulet « J’ai aimé/ j’ai pas aimé » en trois paragraphes. Quand je n’aime pas, je n’en parle pas, de toute façon. Ce que j’essaie de faire ici, c’est d’analyser ce qui, lors de ma lecture, a produit sur moi, lectrice éminemment subjective, un certain effet. Ce qui a fait sens, donné du grain à moudre, des envies d’envolées lyriques et d’ironie cinglante. Je dis je parce que mes lectures sont subjectives, que je ne prétends à aucun savoir objectif. Bref, ce qui dans les livres m’est apparu vivant, fragile et sensible comme le battement de cœur d’un oiseau entre les doigts.

Mais je n’ai pas plus d’autorité sur les livres que toi. J'ai fait des études de lettres, j'ai même eu un jour de chance une agrégation de lettres modernes,qui m'a permis d'enseigner. Sur mon élan, j'ai fait de la littérature comparée à hautes doses, mais je n'ai jamais pu faire ma thèse. J'ai commencé à écrire de la fiction, je tâtonne, je me nourris de mes lectures et je patine souvent dans la choucroute: comme tout le monde. Avec des connaissances, certes, une sensibilité. Mais bien des laïcités, des lacunes et des maladresses. Tu as le droit d’avoir d’autres lectures, d’autres avis sur les livres, ou de n’être pas du tout d’accord sur les idées que j’en tire. Et pour être parfaitement honnête avec toi, lecteur, j’ai vraiment envie que tu le donnes, ton avis. Des bêtises, j’en dis plein. Mais j’ai envie d’aller plus loin, et je ne le ferai pas en parlant toute seule. Les livres, ils vivent de mots : ceux qui les composent et ceux qu’ils déclenchent. J’attends une attention soutenue, et une implication. Voilà, c’est dit. Tu n’es pas obligé de réagir à fond sur tout, de partager la moindre de mes phrases sur les réseaux sociaux, je ne te demande pas une adulation frénétique, car je sais rester modeste. Mais ce blog est fait pour parler des livres : je lance la machine, elle ne tourne que parce qu’il y a des lecteurs, qui à tout moment peuvent devenir auteurs.

D’ailleurs, si ça vous dit, on peut le partager, ce blog, l’administrer à plusieurs. On a rarement vu un ouvrier tout seul mener à bien un chantier, et s’il s’agit de bâtir des édifices de mots autour des mots des autres, de les faire vivre et réfléchir la lumière, vibrer et faire sens dans l’air, rejoins-moi.

Merci.